Centre interinstitutionnel

de recherche en écotoxicologie

C  I  R  É

 

Unité de cytologie

La cellule est la plus petite unité biologique vivante. Elle est l’élément constitutif fondamental de tout être vivant. Avec l’unité de cytologie, nous accédons à un niveau d’organisation et de complexité biologique qui intègre à la fois la génomique et la protéomique. Nous nous intéressons au conséquences des expositions aux contaminants sur les processus cellulaires majeurs.
 L’unité de cytologie dispose des outils nécessaires pour étudier les différents processus et fonctions cellulaires majeurs.
 Cette unité repose sur les laboratoires de cytométrie des institutions suivantes :l’ISMER dirigé par Serge Demers, le TOXEN de l’UQAM dirigé par Philip Spear, l’Institut Maurice-Lamontagne dirigé par Michel Star, l’INRS-Institut Armand-Frappier dirigé par Michel Fournier ainsi que sur l’unité de cytométrie du Centre Saint-Laurent dirigée par Christian Blaise, le laboratoire de microscopie électronique de l’Université McGill dirigé par Louis Hermo et l’unité de microscopie analytique de l’INRS‑Institut Armand-Frappier dirigée par Daniel Cyr.
L’unité peut actuellement compter sur des infrastructures de culture cellulaire ainsi que sur cinq cytomètres de type FACScan, deux de type FACScalibur, un FACSvantage, un microscope confocal, un micromanipulateur, un microscope couplé à un système d’analyse d’images et un microscope électronique.
 
Cytomètres de type FACScan (à gauche) et de type FACScalibur (à droite),
INRS – Institut Armand-Frappier
 
Micromanipulateur (à gauche) et système d’analyse d’image (à droite),
INRS – Institut Armand-Frappier
Le fonctionnement et l’entretien de ces appareils ainsi que le support pour l’analyse et l’interprétation des résultats sont assurés par une équipe de spécialistes en analyse cellulaire. 
Denis Flipo (M.Sc.)
Directeur technique
Christian Nozais (Ph.D.)
Marlène Fortier (M.Sc.)
Support analytique
Sandrine Briatte (M.Sc.) 
Soutien technique pour les appareils de cytométrie de terrain
 Pour permettre les échanges de fichiers, les consultations en direct des profils cytométriques par les analystes de diverses institutions, les systèmes de l’unité de cytologie localisés dans les diverses institutions seront mis en réseau grâce à la technologie VPN. Ce système assure la confidentialité et la sécurité des données transmises ainsi que l’authentification des analystes. Il comprend dans chaque site au moins un logiciel client VPN pour établir la connexion avec le serveur situé dans les locaux du groupe à l’INRS - Institut Armand-Frappier. La connexion du côté serveur est privatisée par son passage à travers un commutateur 10/100 Mbps et un serveur VPN/Firewall. Le serveur de fichiers et de consultations est un ordinateur à base Intel avec deux processeurs Xéon 3 GHz et 2 Go de mémoire vive et 3 disques SCSI de 73 Go en RAID. L’administration du réseau VPN sera assurée par Monsieur Louis Senécal, informaticien à l’INRS - Institut Armand-Frappier.