Centre interinstitutionnel

de recherche en écotoxicologie

C  I  R  É

 

Programmes en démarrage

Stades critiques de développement
 Responsable : Catherine Couillard, Institut Maurice Lamontagne
La demande concernant le milieu marin pourrait être axée sur l’étude des processus qui causent/expliquent l’apparition d’une sensibilité particulière dans une fenêtre de vulnérabilité propre à chaque espèce représentative d’un habitat ou d’un niveau trophique en milieu marin et saumâtre.
Ce stade critique pourrait être lié à un stade de développement ou à une étape particulière du cycle de vie. Par exemple, la transition eau douce – eau salée chez les espèces anadromes comme l’éperlan implique des processus endocriniens et physiologiques complexes et finement réglés susceptibles d’être perturbés par une exposition ponctuelle à des contaminants.
La mobilisation des réserves lipidiques riches en contaminants persistants organiques pendant la migration et la maturation sexuelle des poissons comme le poulamon atlantique peut entraîner une exposition temporaire à des concentrations au dessus des seuils de toxicité. Un corollaire de cette problématique serait l’identification des processus conduisant à la tolérance ou à l’adaptation aux contaminants sous forme simple ou en mélange à différents niveaux trophiques. 
Le thème « vulnérabilité – tolérance » s’exprimerait bien dans ce contexte d’exposition aux contaminants qui provoque une immunosuppression et l’apparition de maladies. Ces recherches s’inspireraient des connaissances acquises sur différents modèles biologiques (phoques, poissons, bivalves) pour mieux comprendre les variabilités des effets observés.

Contamination aux métaux dans le Nunavik
Responsable : Michael Kwan, Nunavik Research Centre
 La rivière Déception qui coule dans la Baie Déception située près de la communauté de Salluit sur les côtes de la Baie d’Hudson draine sur son passage le bassin de la mine Raglan et transporte des résidus miniers de cette exploitation.
Cette situation a toujours représenté un sujet d’inquiétude pour les populations avoisinantes. Depuis 1991, année de la création du programme de suivi de la contamination dans l’écosystème arctique, le niveau de différents contaminants environnementaux, dont les métaux a été étroitement surveillé.
Un processus de suivi de la contamination métallique dans la moule bleue fut mis en place dès les années 1990. D’autre part, Dry Bay à l’embouchure de la rivière Koksoak, près de Kuujjuaq représente aussi un site sur lequel une pression importante existe sur la population de moules à cause de sa collecte intensive.  Pour ces deux sites, il devient de première importance de suivre l’état des populations avec en plus pour le site de la Baie Déception, des mesures de biomarqueurs d’exposition et d’effets pour les métaux.

Effets des effluents industriels et municipaux dans le port de Pictou en Nouvelle Écosse
 Responsable : Simon Courtenay, Pêche et Océans Canada
 Depuis 1996, St-Jean, Pelletier et leurs collègues ont étudié les effets du TBT et des effluents de papetières et municipaux sur la moule bleue. Ces études ont aidé à développer des techniques novatrices pour faire le suivi de la population dont plusieurs marqueurs immunologiques. 
Le suivi est toujours en cours grâce à l’utilisation d’un laboratoire mobile. Les résultats obtenus à date ont permis aux chercheurs de mieux comprendre les relations entre l’exposition aux effluents et l’immunomodulation de même que la croissance.
Ce site est pourvu d’un bateau et bénéficie grandement d’un support logistique local important de la part de la communauté. Nous nous proposons d’intégrer ce programme au projet sur la rivière Saguenay.

Effluents d’usines de transformation de fruits de mer au Nouveau Brunswick
 Responsable : à déterminer
 Les maritimes comptent plus de 700 usines de transformations, ce qui représente un secteur important de leur économie. Un grave problème causé par de ces usines est le volume d’eau rejeté de même que la grande quantité de matières solides.
Parmi les baies et estuaires les plus touchés par ce type d’effluents sont ceux de Lamèque au Nouveau Brunswick. L’état de ces écosystèmes côtiers s’est très sérieusement dégradé depuis quelques années. En conséquence, Environnement Canada songe à revoir toute la réglementation de ce secteur.
Plusieurs intervenants impliqués dans ce type d’entreprises sont venus au Nouveau Brunswick pour évaluer les bonnes pratiques de gestion (Best Management Practices) dans le but de réduire les quantités d’eau et de matériel solide de ce type d’effluents (Tchoukanova et al. 2003). 
Afin d’évaluer l’efficacité de ces mesures, il est considéré d’implanter un programme de suivi environnemental (EEM). Une demande de fonds a été faite auprès de l’organisme Atlantic Canada Opportunities Agency (ACOA). Ce projet représente une belle opportunité pour un suivi bio-environnemental avec des bivalves en cage.

Surveillance des bivalves sur la côte sud du Saint-Laurent
Responsable : Simon Courtenay
Depuis 1996, le département de Pêches et Océans- Région du Golfe a travaillé avec des partenaires provinciaux et industriels afin de bâtir un réseau de stations pour effectuer un suivi environnemental dans le but d’informer les éleveurs de moules et d’huitres de la croissance et de la survie de ces organismes (Landry et al. 2004).
Ces informations peuvent être consultées via un lien internet ((https://www.glf.dfo-mpo.gc.ca/sci-sci/smn-rmm/index-e.jsp). De plus, un autre objectif à atteindre est de pouvoir ajouter de nouveaux sites pour que la collecte de données soit encore plus complète afin d’évaluer la santé environnemental de cet écosystème.

Suivi des huîtres en suspension sur la côte sud du Golfe du St.Laurent
Responsables : Elise Mayrand, Université de Moncton;  Chris McKindsey, MPO; Jon Grant, Dalhousie University
Les organismes de réglementation, autant au niveau fédéral que provincial, travaillent de concert avec l’industrie de l’aquaculture à l’Île du Prince-Edouard de même qu’au Nouveau‑Brunswick afin de développer des outils d’évaluation de l’impact des effluents de ce type d’entreprise sur les baies et les rivières et aussi pour mieux comprendre les interactions avec l’environnement. 
Plusieurs chercheurs s’intéressent entre autre à connaître ces interactions avec les huîtres en suspension. L’équipe de  Dr. Chris McKindsey (MPO) à l’IPE et celle des Drs Elise Mayrand (Université de Moncton) et Jon Grant (Dalhousie University) s’y intéressent particulièrement aux sites de Shippagan,  Tabusintac et Richibucto.
Les deux derniers endroits ont été sélectionnés comme site pilote pour tester le RCS (Replacement Class Screening). Il s’agit d’un procédé visant à approuver des entreprises d’aquaculture en vrac et non pas site par site afin de réduire les risques d’effets cumulatifs non anticipés.
Les prédictions de faible ou zéro risque doivent être vérifiées par un suivi environnemental. Il s’agit encore ici d’un projet idéal pour améliorer les outils de suivi environnemental et éprouver les biomarqueurs dans le modèle bivalve.

Caractérisation des communautés benthiques par les traits bioécologique pour l’évaluation écotoxicologique des sédiments contaminés
Responsable : Louis Martel, Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec
Les traits bioécologiques correspondent a des caractéristiques liées aux stratégies physiologiques des organismes (reproduction, durée de vie, habitudes alimentaires et respiratoires) ou à leur habitat (macrophytes, galets…).
Leur utilisation, combinée aux variables du bilan taxonomique, permet de mieux comprendre le fonctionnement des écosystèmes, incluant l’impact de la pollution.
Le développement pour le fleuve Saint-Laurent de ce nouvel outil d’évaluation de la qualité des écosystèmes pourrait ainsi permettre l’obtention d’un diagnostic plus précis de l’état d’un milieu en rapport avec des perturbations anthropiques des sédiments.