Centre interinstitutionnel

de recherche en écotoxicologie

C  I  R  É

 

Impacts et enjeux de l’incinération de déchets dangereux

Responsables:
  • Mercier, Québec, Donna Mergler, UQAM
  • Belledune, Nouveau Brunswick, Laurent Gireault, Centre spécialisé sur les pêches
Le projet vise à développer, sur une base interdisciplinaire et en collaboration avec les intervenants, un modèle intégré du transfert de contaminants persistants issus de sites d’incinérateurs de déchets dangereux et de la chaîne d’impacts, à différents niveaux d’organisation biologique incluant l’humain.
Ce modèle sera validé dans la municipalité de Mercier, où est situé le plus ancien incinérateur de déchets dangereux en fonction au Canada et dans la Baie-des-Chaleurs pour le nouvel incinérateur de Belledune.
L’incinération de déchets dangereux est reconnue comme une source majeure de polluants persistants particulièrement toxiques.
Aéroportés, certains de ces polluants peuvent être bioaccumulés et affecter la faune, être bioamplifiés et transférés aux humains via l’alimentation, et être transmis à l’embryon in utero ou au nourrisson par l'allaitement maternel.
Une évaluation écotoxicologique sera réalisée.

 Mercier, Québec

Incinération de déchets dangereux :
transferts, impacts et enjeux, santé des populations et des écosystèmes.

 Depuis 1968, le déversement de déchets industriels hautement toxiques dans les lagunes de Mercier (Qc), puis l’installation d’un incinérateur de produits dangereux, ont conduit à une grave contamination de l’environnement dans la région.
La contamination de la nappe phréatique serait comparable à celle de Love Canal et les émissions de dioxines et furannes de l’incinérateur seraient plusieurs dizaines de fois supérieures aux standards canadiens recommandés.
Les impacts cumulatifs de ces contaminations suscitent de sérieuses craintes chez la population, au niveau de la santé, de l’environnement et de la qualité des produits alimentaires de cette région agricole située à moins de 25 km de Montréal.
Depuis 2004 et à la demande des municipalités et des comités de citoyens de la région, que nous collaborons à l’évaluation de la situation.
Des résultats préliminaires ont mis en évidence un gradient de contamination en mercure suivant le panache de l’incinérateur dans les sols et sédiments échantillonnés et des niveaux élevés de dioxines dans le gras de ratons laveurs.  
Le modèle de transfert sera développé à partir des mesures de contaminants dans les matrices biogéochimique (eau, air, sol) et biologiques (flore et produits maraîchers ; vers de terre, mollusques et faune terrestre) et chez les humains (sang, lait maternel); la contribution du site à leur contamination sera déterminée et des espèces sentinelles seront identifiées (années I et II).
La chaîne d’impacts sera déterminée chez la faune et les humains à l’aide des mêmes bioindicateurs (sanguins: immunologie, neurotoxicité, hormones thyroïdiennes; variabilité du rythme cardiaque ; reproduction) (années I et II).
À partir de ces données, une évaluation écotoxicologique sera réalisée (années II et III).
En parallèle, des souris gravides serviront de modèle pour déterminer la sûreté des productions alimentaires de la région (année II).
L’analyse des impacts sera cadrée dans le contexte socio-économique par un ensemble d’outils méthodologiques qualitatifs (années I, II et III).
Ces différents volets de la recherche seront intégrés dans le modèle de transfert de contaminants et la chaîne d’impacts (année III).

Belledune, Nouveau Brunswick

Programme de suivi de la qualité de l’environnement côtier et marin de la baie des Chaleurs, utilisant la moule bleue (Mytilus sp.) comme organisme sentinelle.

 L’évaluation de la qualité du milieu sera centrée sur des mesures de contaminants organiques (PCB, HAP) et inorganiques (métaux lourds) effectuées dans les sédiments et les mollusques bivalves.
Les contaminants accumulés dans les sédiments retracent l’historique de la pollution et permettent de détecter de nouveaux apports.
Ces produits toxiques affectent les animaux vivant dans les sédiments, par exemple les stocks sauvages de myes et de pétoncles, et ils peuvent aussi être remobilisés dans l’écosystème, entre autre lors des activités de dragage des zones portuaires.
La contamination des moules d’élevage est évidemment une préoccupation majeure pour la santé humaine. De plus, la moule est très largement employée à l’échelle mondiale comme organisme sentinelle pour la détection des contaminants chimiques.
Il existe donc une large base de données utilisable pour comparer la situation dans la baie des Chaleurs à celles observées dans d’autres sites industriels.
Nous prévoyons également de suivre la contamination dans le pétoncle géant (Placopecten magellanicus), étant donné l’importance commerciale de cette espèce au Nouveau-Brunswick.
En plus des dosages directe des contaminants, nous mesurerons des indicateurs biochimiques de stress chez les moules et les pétoncles collectés sur les différents sites (activités enzymatiques de détoxification, métallothionéines, etc.).
Ces indicateurs sont déjà employés dans les programmes de surveillance utilisant la moule comme organisme sentinelle pour détecter les impacts biologiques des contaminants et évaluer l’état de santé des écosystèmes.
Finalement, nous étudierons le transfert des contaminants depuis les sédiments vers les organismes fouisseurs, puis tout au long de la chaîne trophique, ainsi que leurs impacts sur la santé des animaux marins.

 Le Centre collégial de transfert de technologie des pêches sera responsable des échantillonnages, de la concertation avec les acteurs locaux et de la coordination des activités de terrain.
L’INRS-Institut Armand-Frappier coordonnera les volets scientifiques du programme et étudiera les impacts des contaminants sur la santé des organismes marins.
L’ISMER-UQAR travaillera sur les indicateurs de stress et le dosage des contaminants organiques.
L’Université de Montréal sera impliquée dans les dosages des contaminants.

Références
Blais, J. M., Froese, K. L., Kimpe, L. E., Muir, D. C. G., Backus, S., Comba, M., Schindler D. W., 2003. Assessment and characterization of polychlorinated biphenyls near a hazardous waste incinerator: Analysis of vegetation, snow, and sediments. Environmental Toxicology and Chemistry, 22:126-133
 Poon, C., Gregory-Eaves, I., Connell, L., Guillore A., Mayer, G., P. Ridal, M., J., Blais J. M.,
2005. Air-vegetation partitioning of polychlorinated biphenyls near a point source. Environmental Toxicology and Chemistry, 24:3153-3158.
 Sakai S, Yamamoto T, Noma Y, Giraud R.,2006. Formation and control of toxic polychlorinated compounds during incineration of wastes containing polychlorinated naphthalenes. Environ Sci Technol., 40:2247-53.